Clarté et précision autistique

Un détail et une précision autistique – Pas LOL

Valérie-Jessica Les particularités 26 commentaires

LOL

J’aimerais ça l’utiliser ce mot, il est tout petit et c’est un mignon palindrome. Phonétiquement, on dirait une bulle de savon qui n’éclate pas et pourtant je ne peux pas.

J’ai essayé, je l’ai écrit du bout des doigts en hésitant avec ce malaise constant et l’impression d’un peu mentir. Tout ça parce que la signification de LOL c’est :

 “Laughing Out Loud” donc Riant à voix haute

Et ce n’est pas lors de rires à voix haute qu’il est adéquat de l’utiliser. Ce n’est pas autour d’un feu en réponse à une bonne blague qu’on peut s’exclamer LOL !!! Du coup, je suis coincée.

Et pourtant… le mot est simple, facile et il a le mérite d’être clair. La personne qui l’utilise nous signifie sans détour que nous venons de pénétrer dans la zone humour. C’est rassurant pour une autiste Asperger ça. Pas d’expression à évaluer approximativement, pas de non-dits pas compris, pas de sous-entendus angoissants. Non, non, un tout petit LOL et le tour est joué.

Et pourtant, malgré cet argumentaire qui fait complètement pencher la balance en faveur du LOL, il demeure coincé et me cause un réel malaise si je l’utilise personnellement.

Ma solution

C’est pour ça que je m’exprime en écrivant : Rire. C’est un rire écrit, un rire sérieux, un rire de clavier, un mot qui représente mieux l’état dans lequel je suis lorsqu’un commentaire me cause un léger accès à la section blagueuse du cerveau.

Si je désire signifier à la personne que c’est vraiment très très bon le jeu de mots qu’elle propose ou encore que sa répartie est plus que réussie, je ne peux pas non plus utiliser le LOL avec plein de ”O” au centre, LOOOOOOL ! Non, non, il me fallait une solution. J’ai donc calqué l’expression d’une certaine mademoiselle J qui se reconnaitra peut-être. Elle m’a inspiré le Pouhahahaha ! À utiliser avec parcimonie.

Pouhahahaha !

Je juge que l’utilisation du son pouah à répétition est assez caricatural pour ne pas porter à confusion, c’est une expression forcée qui n’a pas de traduction préexistante qui implique de suggérer que je ris réellement aux éclats. C’est juste bien.

Je me sens pointilleuse, trop logique et un peu maniaque sur les détails, mais bon, c’est comme ça. Vous pensez que je me tracasse la tête pour rien ? Que je m’attarde à des détails sans importance ? Vous n’avez rien vu. C’est trop rarement simple. La vie en société et les interactions n’ont rien de naturel.

Des tas de données à traiter… sans fin

Tout est pesé, pensé, réfléchi, évalué et mesuré. Se laisser doucement voguer dans une conversation, qu’elle soit écrite ou verbale, sollicite des emplacements de notre cerveau qu’un humain normal n’a pas l’habitude d’explorer. C’est presque toujours une chasse au trésor ou une course à obstacles, et la récompense, c’est d’interagir d’une bonne manière, une qui nous plaira tout en nous donnant accès aux autres.

Il faut traiter tout ceci, évaluer ce qu’il convient de dire et une fois découvert, ce qui correspond tout de même à qui on est. Le but n’est pas de calquer les neurotypiques, mais bien de créer un pont commun qui nous permettra de communiquer tout en nous respectant comme humain, comme autiste, comme personne.

Lorsque je trouve le mot de remplacement, celui qui m’évitera d’utiliser celui qui me turlupine, ça m’apaise, je me sens plus vraie, moins en mode copie pâle.

Utilisez le LOL tant qu’il vous plaira, c’est un bon indice pour moi et je sais comment classifier nos échanges.

Sur ce, Rire.

P.S. Chacun ses détails, les autres autistes ne semblent pas particulièrement affectés pas le LOL. Mais je serais curieuse de connaitre les choses qui semblent insignifiantes, mais qui les font flipper. Rire.


C’est quoi vos détails qui semblent insignifiants aux yeux des autres et qui vous rendent mal ? Les commentaires sont ouverts… juste dessous.

Partagez cet article

Aimez la page Facebook pour être informé des nouvelles publications.