Nommer ce qu'on ressent.

La nomination du monstre le fait rapetisser. Ou pourquoi nommer notre ressenti.

Valérie-Jessica Les défis 2 commentaires

Le monstre que l’on ne voit pas, forme tapie dans l’ombre est définitivement plus effroyable, car l’imaginaire, fier fabriquant d’idées épouvantables nous empire toujours tout. On l’affuble d’horribles cornes qui n’existent que dans notre esprit et sa taille est exponentielle. Ce texte n’est pas une ode à l’affrontement de nos peurs, je serais bien mal placée pour prétendre réussir cette …

Autisme, le mot qui fait peur.

« Autisme ? » Chut ! On ne dit pas de gros mots…. !

Valérie-Jessica La neurodiversité 8 commentaires

Avant, dans un autre temps non informée et pas tant intéressée que ça à le savoir je ne m’intéressais pas à l’autisme. Je n’en connaissais que l’image de l’enfant non verbal qui se balance et comme je suis un moulin à parole qui déteste se bercer et qui fatigue seulement à regarder quelqu’un le faire, je m’imaginais être bien des …

Bleu, la couleur de l'autisme.

Bleu, bleu, bleu. Transformation en cours. Et ce n’est pas fini.

Valérie-Jessica Les petites joies 2 commentaires

Depuis toute petite mon corps a toujours été une inconfortable enveloppe me transportant du point A au point B, un outil me permettant d’apparaitre en chair et en os et de produire des sons. Un mal nécessaire sans lequel je ne pourrais exprimer à l’extérieur ce qui se passe en dedans. Enfant, je lui en voulais de m’entourer de la …

ASPIE !

Bonjour moi ! Contente de faire ta connaissance.

Valérie-Jessica La démarche 5 commentaires

Il me semble qu’on n’avait pas vraiment pris le temps de faire connaissance moi et moi. Je vivais à côté, je vivais dedans, je vivais à travers, mais je n’avais jamais regardé les détails. Concentrée sur l’essentiel, être une bonne mère qui aime ses enfants et les stimule intellectuellement, être une bonne conjointe, coéquipière de son amoureux, travailler, bien le …

Intérêt spécial

Mon intérêt spécifique est tout joyeux et fait des cliquetis.

Valérie-Jessica Les particularités 22 commentaires

Dès les premières prises en main, ils m’ont fasciné. Déjà si élégamment équilibrés, rassurants, bien cubiques avec leur poids réparti de manière absolument parfaite. Enfant, pressés entre le pouce et l’index je passais un temps fou à les faire tourner pour en comprimer les deux faces opposées afin de graver momentanément leur empreinte sur mes bouts de doigts. Que c’était …

Symétrie

Le cerveau pas symétrique et les escaliers de ma vie

Valérie-Jessica Les défis 0 commentaire

Moi si maniaque de symétrie, de choses égales et de belles lignes droites, quelle ironie de constater que mon âme ne se conforme pas au paisible rythme régulier d’une séquence prévisible émotionnellement parlant. Par chance que je sais que je suis bel et bien toute seule à habiter ma tête, parce que des fois, je trouve frustrant de constater, que …

Événement social, non désirable pour l'autiste asperger.

La mariée sans chaussures.

Valérie-Jessica La famille, Les peurs 4 commentaires

J’ai encore fait cet horrible rêve dans lequel je devais me marier. J’ai passé la nuit sans chaussures, comme dans tous mes cauchemars à tenter d’aller à la salle de bain sans pouvoir dénicher un endroit décent. À chaque fois sur le point de faire ce que dois, je réalisais que j’étais visible. Je me baladais à travers la ville …

Maturité sociale chez l'asperger.

Il était où le livre d’instructions de la séduction ? Draguer sans la maturité sociale donne parfois des résultats non concluants.

Valérie-Jessica Les erreurs 0 commentaire

N’ayant pas de capacité innée à comprendre les relations interpersonnelles, j’avais une grande confiance en la lecture pour m’éclaircir sur les mystères des fréquentations amoureuses. Que mon école ne possède pas de publications récentes sur la question (lire datant de l’âge des cavernes) ne m’a déclenché d’alerte ni semé de doutes. Je me fiais quand même aux renseignements que je …

Cachez cette asperger que je ne saurais voir. Ou comment amener une enfant à se détester.

Cachez cette asperger que je ne saurais voir. Ou comment amener une enfant à se détester.

Valérie-Jessica L'enfance 30 commentaires

La semaine dernière, une personne de ma famille m’a téléphoné et la conversation m’a avalée. Un grand écran « danger » s’est mis à clignoter dans ma tête, mais il était trop tard. Lorsque j’ai réalisé que j’avais été aspirée par le tourbillon je n’ai eu d’autre choix que de me laisser entrainer. Au ralenti, avec un silence pour m’accompagner, je me …

La neurodiversité, la différence

La neurodiversité. Ça mange quoi en hiver ?

Valérie-Jessica La neurodiversité 3 commentaires

La variabilité neurologique, c’est un peu comme les diversités culturelles. Je n’ai jamais tout à fait compris le concept du racisme. Quelle idée ennuyante et vide de sens que cette hostilité envers la différence. Les premières fois où il y a eu une personne de couleur dans mon entourage, très jeune, j’étais fascinée par l’analyse de l’impact des teintes de …

Nouvel an pour une aspie

Périple et traversée du premier de l’an. Objectif 2016.

Valérie-Jessica La famille 0 commentaire

Le jour de l’an ne donne pas sa place au niveau de l’intensité. C’est l’événement familial qui n’en est plus vraiment un puisque la maison de mes beaux-parents se remplit d’inconnus. Cette année nous étions facilement trente-cinq sinon plus. Nous arrivons tôt et c’est donc presque vide, ce qui me donne habituellement le temps de m’installer (le plus loin possible …

Filtre social, problème asperger

La gaffe du jour. Grey.

Valérie-Jessica La gaffe du jour 0 commentaire

Nous étions au camping et je dessinais avec mon amie, quand tout à coup mon fils de quatorze ans arrive, regarde notre création (un arbre), et avec son humour de pince-sans-rire habituel nous dit : “Oh mon dieu, cinquante nuances de brun !” Sur quoi je m’esclaffe… Les deux autres jeunes filles présentes ne comprenant nullement mon rire me demandent …

Au royaume d'une Aspergirl - lunettes

Relation amour haine entre une aspergirl et ses lunettes.

Valérie-Jessica Les petites joies 3 commentaires

J’aime mes lunettes. Mes lunettes sont un morceau de mon corps. La première chose que je fais en me levant, c’est de les enfiler. Elles sont parfaitement équilibrées et pas trop lourdes. Je m’endors parfois sans les retirer. J’ai déniché la monture parfaite. Un côté rayé vert et un côté rayé bleu, j’en suis dingue. C’est à dix-huit mois que …

Au royaume d'une Aspergirl - québec

Page blanche sur mon âme multicolore.

Valérie-Jessica Les petites joies 3 commentaires

Une petite lumière a éclairé mon esprit agité. La découverte d’un début de compréhension de mon être teinte différemment ma vision des choses. Les zones d’ombres se découvrent doucement pour laisser plus de place aux couleurs et je commence à explorer le fait d’être un peu plus moi même en me surveillant un tout petit peu moins. Je soulève avec …

Le cerveau barré

Quand le cerveau ne veut juste pas coopérer.

Valérie-Jessica Les peurs 0 commentaire

J’ai cette excessive pudeur qui se manifeste souvent au mauvais moment. Les décolletés, les jupes courtes, les petits trucs bien sexy, vous ne me verrez jamais porter ça. Mais ça va, beaucoup de personnes apprécient d’être habillées décemment. Le réel problème c’est lorsque cette discrétion m’empêche de faire ce qu’il faut quand il le faut. Chaque année, je fais une …

Se sentir extra-terreste (image d'alien)

Extra-terrestre

Valérie-Jessica Les particularités 0 commentaire

Cet été, j’ai pris des vacances. Ce qui fait que durant deux semaines, je n’ai eu à parler au téléphone avec aucun client. Quand j’eus donc ma première discussion avec l’une d’entre elles, ce fut vraiment difficile. En quelque temps, c’est comme si j’avais oublié en partie comment faire. J’hésitais sur certains mots, j’avais l’air sérieusement mêlée. Elle me demanda …

Prendre une pause pas reposante au pays des ustensiles.

Prendre une pause pas reposante au pays des ustensiles.

Valérie-Jessica Les défis 0 commentaire

Une fois par année, je vais à Montréal. C’est un sérieux trajet, c’est long. J’exècre les longs trajets, comme les moyens, et les courts aussi d’ailleurs. En fait, tous les déplacements non contrôlés par mes pieds qui exercent le mouvement volontaire d’avancer m’énervent. J’ai peur. C’est plus qu’un inconfort, c’est la perpétuelle sensation de danger omniprésent. Mais comme il est …