Sortir de la zone de confort, très grand défi en autisme

Ma zone de confort est un microclimat trèèèès sensible aux intempéries.

Aspergirl Les tristesses 1 commentaire

Si quelqu’un me parle encore de sortir de ma zone de confort, je me sauve en courant ! Puis moi, mon micromonde a ses microconditions propres à lui. Elles sont différentes du reste de la zone neurotypique environnante. Il faut comprendre que dès l’instant où je mets le pied dehors, j’en suis déjà sortie de cette zone de confort. Mes …

sport asperger

La fois où j’ai cru que je serais une Mountain Mom !

Aspergirl Les défis 0 commentaire

En éducation physique à la petite école, je savais toujours dès le départ dans quelle équipe je serais. C’est tout simple, il suffisait de calculer quel côté aurait le dernier choix. Techniquement je n’avais pas réellement besoin qu’on me nomme. Lunettes trop épaisses qui me coulaient sur le nez, la coordination d’un canard à une aile, sans ses plumes, qui …

Le manège des interactions, l’étourdissante haute voltige des relations.

Aspergirl Les défis, Les peurs 3 commentaires

Je suis lancée à travers cieux dans un interminable manège. L’adrénaline me donne un second souffle pour supporter la traction, mais je m’épuise. J’ai une envie folle de continuer, j’aime ce nouveau défi, cette permission à l’existence authentique entourée de gens qui m’encouragent à être moi, mais il y a un mais, je suis fatiguée. Non pas du corps, mais …

Meltdown

La casserole 2. Le retour.

Aspergirl Les peurs 0 commentaire

Pas d’amélioration, je panique toujours autant. Je suis déstructurée et triste, car je suis allé chez le dentiste. C’est d’ailleurs cet événement, une simple visite du genre, qui m’a poussée à écrire. Voir l’article : Comment traverser un ouragan la tête dans une casserole. Il faut comprendre qu’il s’agit d’accepter là un contact continu dans cette bulle si fermée, et …

Je n'aime pas qu'on me touche

Qu’on se le tienne pour dit, je n’aime pas les câlins !

Aspergirl Les peurs 9 commentaires

Mais pourquoi veux-tu donc me serrer contre toi, toi qui ne me connais pas ? As-tu la moindre idée de la tempête que tu déclenches en moi ? Explique-moi en quoi cet échange de compression mutuelle va nous aider à établir des liens, parce que moi, je n’ai pas compris. Ta main sur mon épaule me brusque et me bloque, …

La jungle humaine

Mise à jour du guide de survie pour une personne avec autisme désirant survivre dans la jungle humaine.

Aspergirl Les peurs 1 commentaire

Toute petite j’avais l’impression d’être tombée d’un avion en plein vol pour atterrir au milieu d’un village de cannibales. Mon seul espoir de survie était qu’on me prenne pour une des leurs. Je devais à tout prix imiter, singer et effacer mes différences. Puis si tout ce temps-là j’avais été dans l’erreur ? Si ceux que je voyais comme de …

Nommer ce qu'on ressent.

La nomination du monstre le fait rapetisser. Ou pourquoi nommer notre ressenti.

Aspergirl Les défis 2 commentaires

Le monstre que l’on ne voit pas, forme tapie dans l’ombre est définitivement plus effroyable, car l’imaginaire, fier fabriquant d’idées épouvantables nous empire toujours tout. On l’affuble d’horribles cornes qui n’existent que dans notre esprit et sa taille est exponentielle. Ce texte n’est pas une ode à l’affrontement de nos peurs, je serais bien mal placée pour prétendre réussir cette …

Événement social, non désirable pour l'autiste asperger.

La mariée sans chaussures.

Aspergirl La famille, Les peurs 4 commentaires

J’ai encore fait cet horrible rêve dans lequel je devais me marier. J’ai passé la nuit sans chaussures, comme dans tous mes cauchemars à tenter d’aller à la salle de bain sans pouvoir dénicher un endroit décent. À chaque fois sur le point de faire ce que dois, je réalisais que j’étais visible. Je me baladais à travers la ville …

Au royaume d'une aspergirl - Texte sur l'insomnie

Le mangeur de tête réduit la conscience au silence.

Aspergirl Les défis 2 commentaires

Une fois par jour, l’inévitable se produit. Pas de retraite possible, c’est un passage obligé, je devrai manœuvrer mon corps en direction du lit et tenter de dormir. La hantise me saisit, je déteste cette activité et ne lui trouve aucune utilité. J’anticipe et je prévois déjà quelle tournure prendront mes huit prochaines heures. C’est un gaspillage de mon précieux …