Au royaume d'une aspergirl - Texte sur l'insomnie

Le mangeur de tête réduit la conscience au silence.

Valérie-Jessica Les défis 2 commentaires

Une fois par jour, l’inévitable se produit. Pas de retraite possible, c’est un passage obligé, je devrai manœuvrer mon corps en direction du lit et tenter de dormir. La hantise me saisit, je déteste cette activité et ne lui trouve aucune utilité. J’anticipe et je prévois déjà quelle tournure prendront mes huit prochaines heures. C’est un gaspillage de mon précieux …