Enfance. Objets dans la bouche.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email

Enfant, j’adorais lécher divers trucs dont ce n’était pas la destinée d’être parcourus par de la salive. Je me rappelle particulièrement bien du goût des pièces du jeu de scrabble. Il me fascinait. De jolis morceaux bien carrés, symétrique et ornés de lettres. C’était si esthétique, je ne pouvais m’empêcher d’y goûter. Je sentais la lettre apparaitre sur le bout de ma langue. Le vernis avait un arôme léger et sucré. J’appréciais encore plus les deux pièces blanches. Je les ai tellement dégustées qu’elle ont changé de couleur.

Lorsque j’ai enfin reçu les 60 crayons de bois tant désirés, il a fallu que je grignote chacun d’eux pour bien connaître les différences de saveurs entre les teintes. Question de bien sentir mon art sous tout ses aspects. Le bleu royal et le jaune banane étaient les plus moelleux. Lorsque grattés avec les dents, ils formaient une petite pâte que je pouvais amonceler sur le dessus de ma langue. Ça collait. D’autres couleurs ne donnaient que de petites miettes éparses, c’était moins appétissant Hacienda del Sol. Je parcourais de la langue, entre autre, tout les objets sur lesquels on pouvait toucher de la colle, du vernis ou autre produit transparent. D’avoir l’air étrange m’importait peu. Cette manie inappropriée a passé avec le temps. L’autostimulation orale n’est pas un comportement acceptable. Grandir règle bien des choses. Par chance.

BONJOUR!

Je suis Valérie Jessica Laporte. Bienvenue dans mon univers autistique.

Femme blanche autiste souriante avec lunettes bleues et tresses bleues

DERNIERS ARTICLES